Padi à Bali?

Hello tout le monde!!

Bon cette fois-ci ce sera un article écrit par Padi 🙂 . Ce soir je sens l’inspiration alors je me lance! ahah

Dans deux jours, je m’apprête à prendre l’avion en direction de Bali pour rejoindre Jean!

Je me sens excitée et heureuse à l’idée de faire ce voyage! Bon déjà parce que ça fait genre un mois que j’enchaine les exam et que j’ai besoin de changer d’air, de voyager , de me sentir libre et de profiter de la Vie! Bon j’avoue aussi que je suis hyper contente car j’adoooore prendre l’avion!!! (ça tombe bien je vais en prendre 4 rien que pour l’aller héhé :).

A l’heure où je vous écris, il est 4h du matin à Bali et Jean est entrain de dormir à poings fermés ahah Du coup tu liras cet article en te réveillant ma biche! 😉

J’ai tellement de choses à exprimer que je ne sais même pas par où commencer…. haha En fait je préfèrerais le faire de vive voix car c’est plus facile pour moi et puis vous auriez l’intonation, les expressions du visage.. Je trouve cela plus vivant, mais le faire par écrit est aussi un très bon entrainement pour que j’apprenne à utiliser ce moyen là d’expression! Et c’est aussi plus agréable pour les personnes qui sont plus “visuelles” 🙂

En fait, pour vous expliquer comment on en est arrivés à vouloir faire cette chaîne et ce voyage ensemble, il faudrait vous parler de notre rencontre et avant ça…  de la vie de Jean et de celle de Padi avant cette rencontre… Cela revient à vous parler de qui nous sommes, et de nos histoires respectives…

Je ne parlerai pas de Jean (il le fera bien mieux que moi mdr) je parlerai donc de Padi..

Je m’appelle Padideh, ce qui signifie “Phénomène, manifestation” en persan (ouais je sais c’est carrément plus stylé que “t’as pas d’idée” en Français ahaha) Et oui, mes parents ont choisi de migrer en France, le seul pays au monde où mon prénom doit avoir une signification “bizarre”… :p

Il y a 27 ans, mon père Farshid et ma mère Tahereh, tous deux Iraniens, ont quitté leur pays natal pour venir en France.

Pourquoi cette décision? En 1986, lorsque mon grand frère Farzad est né, les médecins ont diagnostiqué une maladie rare et incurable. A 4 ans, on le prédestinait à mourir à 8. Voici la raison de leur venue en Europe.. Trouver un moyen de le soigner, et cela malgré que toute la famille s’y oppose! (Au passage Farzad a aujourd’hui 31 ans et il respire la Santé ! Merci la Vie ! 😉

3 ans après leur venue en France, je naquis… à Bordeaux ! haha Le 13 Juillet 1993 plus exactement (oui oui j’ai fait exprès pour que vous vous souveniez de mon anniv qui au passage, approche à grand pas… :p).

J’étais une enfant très joyeuse, pleine de vie et aussi je l’avoue légèrement capricieuse… J’ai été ce qu’on appelle un enfant modèle, un enfant moulé!

Ma mère était professeur de Biologie et de Géologie à Téhéran. Puis lorsqu’elle est venue en France, elle a consacré tout son temps à s’occuper de nous, et du foyer. Mon père quant à lui, a continué à travailler en Iran (dans son entreprise d’assurance qu’il a toujours aujourd’hui et qui a pour nom “Talash” et là ça me fait sourire car Talash signifie Persévérance en persan et c’est drôle parce que ça reflète tellement qui il est…)

Pardon je me suis égarée… Revenons-en à l’enfant modèle ! J’étais une enfant qui écoutait beaucoup ce qu’on lui disait de faire.. à tous les niveaux! Ma mère prenait des cours de Français, et c’est elle qui m’a appris à lire très jeune avant que j’entre en CP. Elle m’a aussi appris à lire et écrire le persan. Aujourd’hui je suis bilingue et je la remercie pour ça… Lorsque je rentrais de l’école, elle me demandait de raconter ma journée en persan et quand parfois il me manquait du vocabulaire et que je rajoutais des mots Français dans mes phrases, elle me reprenait avec patience et rigueur..

Elle m’a accompagné durant toute mon enfance, et a été présente, à chaque difficulté que je rencontrais, que ce soit au niveau psychologique et moral (lorsque que je me sentais persécutée par d’autres enfants) mais aussi au niveau scolaire… J’étais une très “bonne” élève, toujours première de la classe, exactement comme mes parents désiraient que je sois… Pourtant, à certains moments, j’avais du mal à trouver ma place… Je n’arrivais pas à me faire des amis, à m’intégrer dans les « clans » de filles.. Je me sentais décalée, à côté de la plaque…Je voyais des filles populaires et aimées, et je me sentais moins attrayante et moins intéressante (le cliché de l’intello mdr), je les enviais et en même temps il y a certaines choses que j’avais du mal à comprendre…  Comme la violence de certaines paroles, les jugements des uns envers les autres, les harcèlements moraux et physiques que certains enfants subissaient parfois…

J’observais et souffrais beaucoup mais impossible pour moi de m’affirmer ni d’exprimer ce que je voyais et ressentais.. la seule personne à qui je racontais tout était ma mère, derrière qui j’avais souvent tendance à me cacher au moindre souci…Je n’arrivais pas à me « défendre » alors c’est elle qui le faisait à ma place..

Et puis en rentrant au lycée, je sentais que les gens étaient plus ouverts, et qu’il y avait moins de clans… J’y ai rencontré de supers amis qui m’ont aidé à m’ouvrir aux autres ! Mais je ressentais toujours ce manque de confiance en moi à certains moments..

L’année de mon bac a été plutôt intense, je ne vous l’ai pas dit mais ma mère a eu un cancer du sein lorsque j’avais 10-11 ans.  Après que son corps ait été affaibli par des années de chimio et de radiothérapie, les médecins ont finalement décidé de tout arrêter voyant qu’aucun traitement ne fonctionnait…

J’ai perdu ma mère à 17 ans, trois mois avant mon Bac. Pourquoi je vous raconte ça ? Parce que ça fait partie de moi, de mon histoire et de qui je suis maintenant, au moment où je vous parle. Vous savez, c’est quelque chose que j’ai longtemps caché, car je ne voulais pas montrer ma faiblesse et être prise en pitié.. Je voulais me montrer forte et me prouver à moi-même que je pouvais gérer ça seule et que je n’étais pas différente des autres ! Pour tout vous avouer, certains de mes amis actuels ne sont même pas au courant et vont l’apprendre en lisant cet article… Si j’arrive à vous parler de ça aujourd’hui sans peur et avec sérénité, c’est parce que ça m’a demandé un vrai travail intérieur dont je vous parlerai sûrement dans l’une des vidéos que l’on tournera à Bali…

Voilà donc un résumé trèèès succint d’une partie de mon enfance… Ensuite, il faudrait que je vous parle de mon expérience à la fac ! ahah ouhlala j’ai tellement de choses à dire là-dessus aussi… Mais ça fera l’objet d’un autre article !! 😉

Je me sens vraiment heureuse de vous avoir partagé tout ceci, c’est une façon pour moi de me présenter à vous, que vous puissiez me connaitre un peu.. C’est une approche qui paraitra très intime et personnelle mais je trouve que ça reflète une part de qui je suis, bien plus que si je vous disais que j’ai 23 ans, que je suis une étudiante en Pharma d’origine Iranienne…

C’est aussi le but de cette chaine youtube et de ce blog : enlever les masques et être soi–même, être authentiques le plus possible, montrer nos peurs et nos faiblesses mais aussi la lumière et le courage qui nous habitent à chaque instant et en tous lieux…

Cette rencontre avec Jean, la relation que nous tissons ensemble, la décision de le rejoindre à l’autre bout du monde, celle de créer ensemble… Tout ça n’est pas le fruit du hasard, et j’ai hâte de vous en dire plus sur ce qui nous a amené à vivre ces expériences de vie et de voyage !

Merci de m’avoir lu, et merci d’Etre là !

Et surtout Merci la Vie de m’offrir aujourd’hui la possiblité de m’exprimer telle que je suis, de me faire expérimenter des trucs de ouuuuf depuis que je suis née et d’avoir fait croiser mon chemin avec celui de tant de personnes merveilleuses…

Je vous embrasse!

LOVE

xx

Padi

 

 

 

 

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *